A propos

Georgia, la créatrice

Je m’appelle Georgia et je suis heureuse de vous accueillir dans ce petit endroit où le Chat, le Chien, a toute sa place car on les aime de tout notre cœur, parce qu’ils sont tout pour nous.

J’ai travaillé auprès des animaux, mais aussi auprès de personnes, à exercer mon métier de soignante.  J’ai vécu des moments intenses et inoubliables avec mes chiens formés au  sauvetage, me donnant une complicité et un amour sans faille…

Puis la vie m’a emmené à la campagne, vers la gente féline que je ne connaissais pas, en la personne de Sangha, un beau chat noir de 8 ans qui avait été recueilli à la SPA tout jeune et porteur de la leucose féline.

Sangha, ma révélation

Je lui ai trouvé un surnom, «Ma révélation», car il a su m’inspirer la reprise du dessin, de la peinture, de l’écriture, tous ces «passe-temps» que mon métier d’infirmière urgentiste m’avait fait mettre de côté depuis des années… Puis un jour,  j’ai dessiné un objet de forme non définie, de petite taille, que j’ai imaginé  avec du (faux) poil, après avoir assisté à une séance de chasse de Sangha où je l’avais vu se comporter en fin stratège afin d’ arriver à ses fins. J’avais créé, sans le savoir, mon premier jouet, «la Balle à Papy», avec laquelle il n’aura  jamais  le temps de jouer…

Sangha vieillissant, je l’avais tendrement appelé «Papy». S’il avait perdu de sa vitalité, il restait toujours aussi fier et majestueux… sauf qu’il était malade et était en train de s’éteindre doucement d’un cancer que nous ne soupçonnions pas… Nous l’avons accompagné jusqu’à son dernier soupir, auprès de tous ses repères.

Sangha âgé de 8 ans

«La Balle à Papy»

Mon observation admirative d’un chat en train de faire une parade de chasse m’a fait imaginer un jouet de simulation de petite taille, d’une souplesse rappelant celle d’un petit gibier, fait avec du faux poil, le tout cousu à la main. Même si je savais pertinemment que ce jouet ne lui ôterait pas son instinct de petit prédateur, je n’en étais pas moins convaincue qu’il attiserait sa curiosité. La Balle à Papy était née.


2 3balles à Papy" créées par Georgia

"Petits Bonheurs"

Une longue année s’était  passée avec ce vide insupportable que Sangha avait laissé dans nos cœurs, quand quatre petites minettes, des sœurs, toutes aussi différentes les unes que les autres attendaient notre arrivée à la SPA, devenant désormais nos nouveaux «petits bonheurs ».

A leur contact j’ai poursuivi  la voie montrée par Sangha en dessinant mes différents objets. Petit à petit, d’autres créations virent le jour. 

portée de 4 chatonnes soeurs

Pauvre petit chat !

Puis un soir, un  chaton de grande taille, croisé Maincoon, à bout de force et portant des traces de maltraitances, est venu timidement demander asile… si jeune et il ne savait pas ce qu’était le jeu ; j’étais sidérée !                                                                            

Ainsi  je me suis mise à imaginer des  jouets pour grand chat.

Quand on dit de notre animal qu’il est un être important au point de le comparer à un membre de notre famille, on a envie de lui faire plaisir en lui offrant des jouets et doudous, tout comme on le ferait pour un enfant. Et cette réflexion a débouché sur une évidence, la mienne : l’animal aussi, a le droit, comme l’enfant, de jouer et vivre des moments intenses avec ceux qu’il aime (et ceux qui l’aiment), ou même seul ou avec d’autres congénères, et tout cela est bon pour son éveil, son épanouissement.

Ainsi, créer pour des chiens, des chats, qu’ils soient jeunes, vieux, actifs, casaniers, valides, handicapés, des « traumatisés de la vie » ou même au seuil de leur départ, est devenu un projet certes ambitieux, mais à mes yeux, réaliste et à la finalité utile.

Phéliz, croisé Maincoon, chat recueilli par Georgia
photo d'un chat en train de mourir qui se raccroche à son doudou

Condamné à mourir, ce chat se raccroche à son doudou pour se maintenir en vie.

photo d'un chiot abandonné qui se raccroche à un doudou

En faisant les poubelles pour se nourrir, ce chiot abandonné a trouvé cette peluche et ne la quitte plus.

A travers mes créations, je souhaite donner à ces êtres sublimes, tout l’amour et le respect que je leur porte.

Kiona, notre petite Princesse

Cette jeune  minette pleine de fougue, espiègle et sans conteste, la cheftaine de la fratrie avait toute la vie devant elle… Une jolie Demoiselle avec un miaulement très particulier qui lui avait attiré le surnom de «Grognette». Toujours un poil blanc immaculé, impeccable, malgré ces longs moments qu’elle aimait à passer sous la pluie. Mais par-dessus tout, ce trait de caractère qui nous faisait penser à une grande de ce monde, une Princesse, avec un joli nez rose tournant au rouge quand elle était contrariée. Le rose. Depuis toujours le rose n’était pas une couleur qui attirait mon attention, « ça faisait trop fille », comme je disais, mais je peux dire aujourd’hui, que depuis toi, je n’oublie pas de mettre du rose partout, quand je le peux, car c’est un peu de toi qui reste à mes côtés, petite Kiona.

Kiona

Mon équipe

Je suis fière de vous présenter mes petits compagnons à quatre pattes qui partagent ma vie et qui sont toujours prêts à donner de leur temps et de leur énergie à chacune des créations qui sort de mon atelier, afin d’apporter leur avis à ce sujet.

N’ayant pas de chien, il arrive que je sois à la recherche de petits testeurs…

ma chatte qui se prénomme Tallulah

Tallulah

dit "Louloute"
Réservée, timide, avec quelquefois des moments de jeux très intenses. Spécialiste en "Serpent". Instigatrice du "Louloutube"
ma chatte qui se prénomme WAPI

Wapi

dit "Pinouch"
2 kg et demi de surtension, la carrure d'un petit docker, maman d'adoption du "petit" Phéliz, spécialiste des jouets "à longues pattes" (araignée, poulpe...)
Ma chatte qui se prénomme MINOCCICCIC

minocciccic

dit "Ciccic"
Aventurière, indépendante l'été, casanière l'hiver, experte en "Vermi'son" et "Balle à Papy".

Inspiratrice du "Doudou Pattacrêpe".
Mon chat qui se prénomme PHÉLIZ

Phéliz

dit "Loulou"
Devenu le seul garçon de l'équipe, après 8 mois d'errance et de mauvais traitements. Sauvé par Wapi qui l'a accueilli alors qu'il était venu s'éteindre près de la maison. Malgré son jeune âge, il ne savait pas ce que "jouer" voulait dire, et c'est encore Wapi qui lui a appris combien s'amuser était passionnant !

Aujourd'hui, Phéliz est un gros chaton d'un an et demi et de 7 kg d'amour.

Il pratique le "Ça c'est à moi, ça aussi, puis ça aussi c'est à moi"....

Mon équipe en action !

Hommage à nos compagnons
à quatre pattes

Je dédie ce site à toutes les personnes oeuvrant pour la défense animale, la protection de l’environnement, et cela, au quotidien, avec bien souvent, peu de moyens.

Il y a ces chiens d’assistance qui mettent un rayon de soleil dans la vie de leur humain qu’ils veillent avec amour, mais aussi ces autres chats, chiens, lapins, venant à la maison de retraite dans le but d’égayer la journée de ces anciens, et cela jusqu’à la prochaine visite tant attendue.

Parce que je respecte l’Animal, j’ai aussi une énorme pensée pour ces chiens et chats vivant auprès de leurs compagnons humains qui ont fait le choix de les garder à leurs  côtés et de rester vivre dans la rue. C’est un combat de tous les jours que de survivre dans une situation précaire, et être soumis au bon vouloir des saisons…

Je n’oublie pas de saluer avec mon plus grand respect, ces fidèles compagnons qualifiés de «chien de travail» ou «d’intervention», «chiens de guerre». Que vous soyez civils ou militaires, vous risquez votre vie à tout moment, et cela me touche profondément.

A vous tous, pour votre courage, votre amour indéfectible de l’Humain, pour tout ce que vous lui apportez sans rien attendre en retour, je vous dis Merci !

Un petit mot aussi, pour ces animaux d’espèces différentes nouant une amitié que personne n’aurait jamais pu imaginer être possible : « Vous êtes uniques ! « 

 Georgia

Actions pour la cause animale

A travers cette rubrique je voulais vous faire connaître des personnes, des entreprises, qui oeuvrent pour le bien-être animal, le respect de la nature.

Cette liste est appelée à grandir mais vous trouverez ici les premières personnes qui n’ont pas hésité à proposer leurs liens, et je tiens à  les en remercier.


En sachant qu’il y a environ 3 milliards de recherches effectuées par jour sur Google et que ces recherches génèrent des revenus publicitaires, l’idée de Youcare a été d’utiliser ces revenus pour financer des repas pour les animaux en refuge, et cela, toutes les 45 recherches.. Une quinzaine de refuges en France qui s’occupent essentiellement de chiens et de chats, bénéficient de l’aide de Youcare (SPA, AVA, Les Gamelles Pleines…)

Laila Del Monte est une Américaine spécialiste et professionnelle en communication animale aux Etats-Unis dont elle est l’une des pionnières en Europe. Elle dédie entièrement sa vie aux animaux. 

Laila Del Monte est auteure de plusieurs livres dont le livre « Communiquer avec les animaux » devenu best seller et traduit en plusieurs langues. Elle est demandée pour son expertise les différents spécialistes du monde animal (éleveurs, entraîneurs de chevaux), comportementalistes, parcs animaliers, dresseurs, ostéopathes, refuges, etc. Elle enseigne son savoir dans plusieurs pays du monde.

2 commentaires sur “A propos”

  1. Lorsqu’on lit toutes ces lignes dictées par des personnes , dont le principal souci , est le respect des animaux – leur confort – et leur donner le plus d’amour possible –
    on ne peut qu’adhérer à ces actes –
    Je crois qu’on a tous eu un coup de coeur à une certaine époque de notre vie pour un animal , je dirai plutôt un compagnon – J’ai eu cette chance – Il s’appelait
    Mabrouk , en fait il était comparable à un être humain – on dit souvent « il lui manque la parole, et bien mon Mabrouk , lui , parlait à sa façon – Il avait tout pour lui, beau, intelligent, et bon – Je pense à ces chiens qui gardent, qui guident , certaines personnes – J n’oublie pas les petits chats , qui nous attendrissent tant –
    Il y aurait beaucoup à dire, en fait sur tous les animaux – qui nous donnent certaines fois des leçons de morale, à nous humains –
    Aimons les , respectons les – et mille remerciements aux personnes qui s’investissent tant pour eux –

    1. Merci beaucoup à vous pour ce commentaire fort juste et si touchant. Effectivement,ça n’est pas très compliqué d’aimer un animal; Tout vient de notre coeur et cet instinct d’amour envers eux ne relève pas d’un apprentissage: on l’a ou on ne l’a pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *